Projet automatique

Lisez-nous | Écoutes nous | Regarde nous | Rejoignez live Events | Désactiver les annonces | En ligne |

Cliquez sur votre langue pour traduire cet article:

Afrikaans Afrikaans Albanian Albanian Amharic Amharic Arabic Arabic Armenian Armenian Azerbaijani Azerbaijani Basque Basque Belarusian Belarusian Bengali Bengali Bosnian Bosnian Bulgarian Bulgarian Catalan Catalan Cebuano Cebuano Chichewa Chichewa Chinese (Simplified) Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) Chinese (Traditional) Corsican Corsican Croatian Croatian Czech Czech Danish Danish Dutch Dutch English English Esperanto Esperanto Estonian Estonian Filipino Filipino Finnish Finnish French French Frisian Frisian Galician Galician Georgian Georgian German German Greek Greek Gujarati Gujarati Haitian Creole Haitian Creole Hausa Hausa Hawaiian Hawaiian Hebrew Hebrew Hindi Hindi Hmong Hmong Hungarian Hungarian Icelandic Icelandic Igbo Igbo Indonesian Indonesian Irish Irish Italian Italian Japanese Japanese Javanese Javanese Kannada Kannada Kazakh Kazakh Khmer Khmer Korean Korean Kurdish (Kurmanji) Kurdish (Kurmanji) Kyrgyz Kyrgyz Lao Lao Latin Latin Latvian Latvian Lithuanian Lithuanian Luxembourgish Luxembourgish Macedonian Macedonian Malagasy Malagasy Malay Malay Malayalam Malayalam Maltese Maltese Maori Maori Marathi Marathi Mongolian Mongolian Myanmar (Burmese) Myanmar (Burmese) Nepali Nepali Norwegian Norwegian Pashto Pashto Persian Persian Polish Polish Portuguese Portuguese Punjabi Punjabi Romanian Romanian Russian Russian Samoan Samoan Scottish Gaelic Scottish Gaelic Serbian Serbian Sesotho Sesotho Shona Shona Sindhi Sindhi Sinhala Sinhala Slovak Slovak Slovenian Slovenian Somali Somali Spanish Spanish Sudanese Sudanese Swahili Swahili Swedish Swedish Tajik Tajik Tamil Tamil Telugu Telugu Thai Thai Turkish Turkish Ukrainian Ukrainian Urdu Urdu Uzbek Uzbek Vietnamese Vietnamese Welsh Welsh Xhosa Xhosa Yiddish Yiddish Yoruba Yoruba Zulu Zulu

Ministre égyptien du tourisme: le tourisme est la clé du rapprochement et de la paix

0a1a-20
0a1a-20

La ministre égyptienne du Tourisme, Rania al-Mashat et lauréate du prix IIPT, a déclaré que le tourisme et les voyages sont la clé des frontières pacifiques, des échanges culturels, de la construction de ponts, de la communication, du rapprochement et de la paix, en particulier à la lumière des récents changements politiques et économiques dans le monde.

Le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) a mené une étude révélant que le taux de croissance du secteur du tourisme en Égypte avait atteint 16.5% en 2018.

Dans des déclarations en marge de sa visite en Jordanie pour le Forum économique mondial au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, qui s'est tenu du 6 au 7 avril, Mashat a expliqué que ce taux est supérieur à la croissance mondiale moyenne de 3.9%, notant le développement et amélioration remarquables de l’industrie du tourisme.

La ministre a souligné que son objectif depuis son entrée dans le secteur du tourisme était de changer l'image stéréotypée du tourisme égyptien, un objectif qui a déjà commencé à être atteint. L'impact de ces développements a été démontré par l'appréciation exprimée par de nombreuses institutions internationales et rapports internationaux pour les développements et la croissance observés dans le secteur.

Elle a souligné que l'Égypte a récemment remporté le Global Champion Award en plus de rapports positifs publiés par plusieurs agences et médias internationaux sur le tourisme en Égypte.

Elle a souligné que le tourisme égyptien a maintenant une vision et un plan communs, qui sont élaborés par toutes les parties liées au secteur du gouvernement, du Parlement, des groupes du secteur privé, des investisseurs, etc., soulignant que le programme de réforme structurelle lancé par le Ministère du Tourisme pour le développement du secteur est le résultat de la consolidation de ces visions et idées.

Le ministre a souligné l'importance de la coopération et de l'ouverture entre les peuples, ajoutant que cela s'inscrit dans le cadre du nouveau plan récréatif pour l'Égypte à travers le concept de People to People (p2p), qui repose sur l'ouverture du peuple égyptien aux autres peuples. .