Cliquez ici pour afficher VOS bannières sur cette page et ne payez qu'en cas de succès

Briser Nouvelles Voyage Pays | Région Notre culture Nouvelles du gouvernement Réunions (MICE) Nouvelles Nigeria España Tourisme

Pas d'amour mais boycott pour UNWTO Conférence sur le tourisme culturel au Nigeria

Écrit par Andrew Okungbowa

Le Nigéria hôte de la UNWTO La conférence a soulevé des protestations au Nigeria. La Fédération des associations de tourisme du Nigéria dit NON à UNWTO.

Les opérateurs touristiques au Nigeria sous l'égide de l'ee Fédération des associations de tourisme du Nigéria (FTAN) have lancé contre l'hébergement prévu de la Organisations mondiales du tourisme des Nations Unies (UNWTO) première conférence sur ctourisme culturel et industries créatives.

UNWTO a coordonné une conférence similaire avec l'UNESCO en 2017 à Oman.

Cet événement des Nations Unies est organisé par le ministère fédéral de l'Information et de la Culture, FTAN dit qu'il n'est d'aucun avantage ni pour le tourisme nigérian ni pour les opérateurs et a donc décidé de rester à l'écart d'y participer.

Cette évolution a été révélée hier à Lagos lors d'une conférence de presse adressée par le président du FTAN, Nkwereuwem Onung, lorsqu'il a fait connaître la position des opérateurs sur la conférence et avancé les raisons pour lesquelles le président Muhammadu Buhari devrait l'emporter sur le ministre de l'Information et de la Culture, Alhaji Lai Mohammed, pour suspendre la conférence prévue et aborder les problèmes les plus urgents auxquels est confronté le secteur du tourisme.

Mohammed avait récemment inauguré un comité central de planification pour organiser le UNWTO conférence, qui est prévue pour les 14 et 17 novembre dans le cadre des événements prévus pour la réouverture du Théâtre national des arts, Iganmu, Lagos, qui est actuellement en cours de rénovation par le biais du Comité des banquiers du Nigeria.

Selon Onung, la fédération a écrit une lettre ouverte officielle au président Buhari à ce sujet, expliquant pourquoi l'organisation de la conférence est hostile au Nigeria. La lettre est intitulée;

Accueil de la première conférence de l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies sur le tourisme culturel et les industries créatives : une chasse à l'oie sauvage sans aucun avantage pour le Nigeria et le tourisme culturel et les industries créatives nigérianes.

Onung a fondé la décision des opérateurs touristiques du secteur privé de boycotter la conférence principalement sur la négligence du secteur par le ministre au cours des sept dernières années, notant que le ministre a complètement abandonné le tourisme nigérian sans aucun impact du ministère sur son développement et sa promotion. malgré l'énorme allocation budgétaire au secteur chaque année.

Il a déclaré qu'à aucun moment le ministre n'a rencontré le secteur privé pour délibérer sur les domaines des politiques, les préoccupations et les problèmes auxquels sont confrontés le secteur et les opérateurs et élaborer des stratégies applicables pour répondre aux préoccupations identifiées.

Onung a révélé que tous les efforts déployés pour avoir une réunion avec le ministre afin de discuter de la voie à suivre pour le secteur se sont avérés vains, sans réponse aux plus de six lettres écrites. Mais plutôt que de les rencontrer ou d'assister à des événements touristiques locaux, le ministre, a-t-il dit, préfère assister à des réunions et des événements à l'extérieur du pays organisés par le UNWTO sur le tourisme et la culture où il se fait passer pour le ministre du tourisme du pays alors que le tourisme intérieur souffre de la négligence du gouvernement.

Organiser le mois de novembre UNWTO conférence, a-t-il noté, n'est pas ce dont le pays a besoin pour se remettre de ses difficultés économiques actuelles, car ce n'est qu'un moyen d'enrichir quelques personnes et de gaspiller l'argent des contribuables dans un simple jamboree qui ne profite à rien contrairement à ce que le ministre a fait la présidence et la nation à croire.

La lettre ouverte se lit en partie : ''Le ministère de tutelle du TOURISME ; le ministère fédéral de l'Information et de la Culture, et le ministre de tutelle, Alhaji Lai Mohammed, ont pour le moins négligé le TOURISME, sans orientation politique de base, programmes et activités entièrement initiés et/ou en partenariat avec le secteur privé pour conduire le TOURISME dans d'autres pour améliorer sa contribution au PIB du pays.

'' Même à l'époque difficile de COVID-19, lorsque la plupart des MDA travaillaient en étroite collaboration avec le secteur privé pour concevoir des palliatifs pour des stratégies de survie, le ministre et le ministère n'ont pas jugé sage de courtiser le secteur privé.

La seule réaction du ministre a été de mettre en place un comité "controversé" de l'industrie créative pour élaborer des palliatifs pour le secteur.

''Malheureusement, les recommandations du comité et du comité de révision accumulent aujourd'hui la poussière et les toiles d'araignées dans le cabinet 'doré' du ministre; ni communiqués ni recommandations mises en œuvre.

'' Passer aux événements récents, le dominant commun de l'ère pré-COVID -19 dans le monde entier, est les STRATÉGIES DE RÉCUPÉRATION DU TOURISME défendues par le UNWTO. 

''Malheureusement, le ministre n'a pas ressenti le besoin de travailler dans ce sens surtout compte tenu de notre situation particulière; avec notre économie qui saigne et nos destinations touristiques en proie à une insécurité qui ne fait pas confiance aux touristes et aux investisseurs pour réorganiser notre TOURISME négligé.

''Au contraire, ce que nous avons vu au cours des sept dernières années, c'est que le ministre et le ministère se sont davantage concentrés sur la simple participation à des événements internationaux et à des réunions du UNWTO et devenant ainsi des "spécialistes en attente" en faisant pression pour obtenir les droits d'hébergement de tout UNWTO événements connexes sans mettre en perspective les coûts et les avantages économiques qui en découlent pour le pays.

'' Le dernier en date dans la quête du ministre et du ministère pour transformer le Nigeria en 'Père Noël' et 'spécialiste du pays hôte' pour tout ce qui est étiqueté UNWTO, est la prochaine PREMIÈRE CONFÉRENCE MONDIALE SUR LE TOURISME CULTUREL ET L'INDUSTRIE CRÉATIVE qui se tiendra entre le 14 ET le 17 NOVEMBRE 2022 au Théâtre national des arts, Iganmu, Lagos, actuellement en cours de rénovation avec l'aimable autorisation du Comité des banquiers nigérians, qui, selon le ministre, doit maintenant être renommé - Lagos Creative and Entertainment Centre.

''Monsieur le Président Monsieur, nous, le secteur privé, croyons fermement que cette conférence mondiale n'est d'aucun avantage pour le Nigeria et notre INDUSTRIE DU TOURISME. C'est plutôt égoïste et plus d'agrandissement personnel et ceux-ci peuvent être déchiffrés à partir d'une analyse critique de l'état actuel de notre TOURISME et de notre CULTURE.''

UNWTO déclare sur son site Internet:

Objectifs de la conférence :

Conformément à la promotion du patrimoine culturel ; l'un des domaines prioritaires de la UNWTO Agenda pour l’Afrique 2030 –Tourisme pour une croissance inclusive, dont le fer de lance était le UNWTO Secrétaire général et la priorité programmatique de UNWTO au 'Protéger notre patrimoine : durabilité sociale, culturelle et environnementale', cette conférence de haut niveau aura les objectifs suivants :

Rassembler des panélistes et des parties prenantes de premier ordre pour discuter des liens et des opportunités entre le tourisme culturel et les industries créatives ;

Nouvelles connexes

A propos de l'auteur

Andrew Okungbowa

Laisser un commentaire

commentaires

  • C'est un article incroyablement excitant. Je suis essentiellement satisfait de votre excellent travail. J'apprécie votre article de blog. J'ai hâte d'approfondir et de recevoir les informations des ressources que vous avez fournies.

Partager à...