Tous les employés non vaccinés sont désormais interdits de travail à Singapour

Les employés non vaccinés désormais interdits de travail à Singapour
Les employés non vaccinés désormais interdits de travail à Singapour
Écrit par Harry Johnson

"Si le licenciement est dû à l'incapacité des employés à être sur le lieu de travail pour effectuer leur travail contractuel, un tel licenciement ne serait pas considéré comme un licenciement abusif", a déclaré le gouvernement.

Print Friendly, PDF & Email

Le République de Singapour, l'un des pays les plus vaccinés au monde avec un taux de vaccination de 82.86 %, a annoncé aujourd'hui de nouvelles restrictions strictes contre le COVID-19, interdisant officiellement à tous les employés non vaccinés de travailler en personne.

Une nouvelle restriction signifie que de nombreux travailleurs sans coup férir qui ne sont pas en mesure d'exercer leurs fonctions à domicile pourraient bientôt être licenciés.

Nouvelle interdiction, instaurée samedi dans le cadre de SingaporeLe plan de « phase 2 » de la main-d'œuvre, supprime une politique précédente qui permettait aux employés de travailler en personne s'ils fournissaient des tests COVID-19 négatifs.

À partir d'aujourd'hui, "seuls les employés qui sont complètement vaccinés, certifiés médicalement inéligibles ou qui se sont rétablis du COVID-19 dans les 180 jours, peuvent retourner sur le lieu de travail", ministère de la Main-d'œuvre annoncé.

Le ministère a averti que les employés non vaccinés qui n'appartiennent à aucune des catégories exemptées "ne seront pas autorisés à retourner sur le lieu de travail" même s'ils fournissent un test négatif.

Singapore il a été conseillé aux entreprises de confier aux salariés non vaccinés des tâches pouvant être effectuées à domicile ou de les mettre en congé sans solde. Cependant, si une entreprise détermine qu'il n'y a aucun moyen d'accueillir un employé non vacciné, elle peut le licencier sans aucune conséquence.

"Si la cessation d'emploi est due à l'incapacité des employés d'être sur le lieu de travail pour effectuer leur travail contractuel, une telle cessation d'emploi ne serait pas considérée comme un licenciement abusif", a déclaré le gouvernement m'a dit.

Les employés qui ne sont que partiellement vaccinés seront autorisés à rester sur le lieu de travail jusqu'au 31 janvier s'ils continuent de fournir des résultats de test COVID-19 négatifs. Après cette date, cependant, ils seront confrontés aux mêmes restrictions que les non vaccinés.

Les personnes non vaccinées sont déjà bannies des restaurants et de nombreux magasins dans Singapore. La cité-État est l'un des endroits les plus vaccinés de la planète. En décembre, le gouvernement a signalé que quelque 52,000 19 employés n'avaient pas encore pris leur premier vaccin contre le COVID-XNUMX, notant que seule une "petite proportion" d'entre eux était éligible aux exemptions médicales.

Print Friendly, PDF & Email

Nouvelles connexes

A propos de l'auteur

Harry Johnson

Harry Johnson a été le rédacteur en chef de eTurboNews depuis plus de 20 ans. Il vit à Honolulu, Hawaï, et est originaire d'Europe. Il aime écrire et couvrir l'actualité.

Laisser un commentaire