Cliquez ici pour afficher VOS bannières sur cette page et ne payez qu'en cas de succès

Aéroport Aviation Briser Nouvelles Voyage Actualités Tourisme Transport Nouvelles de Travel Wire

Les voyages d'été poussent les travailleurs de l'aviation au bord du gouffre

image reproduite avec l'aimable autorisation de Scottslm de Pixabay
Écrit par Linda S. Hohnholz

En 2021, la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF) a demandé qu'un certain nombre de changements soient apportés au secteur de l'aviation pour garantir que l'industrie puisse se remettre rapidement de la pandémie de COVID-19.

L'ETF a appelé les régulateurs à s'assurer que les personnes seraient au cœur du secteur de l'aviation et a demandé à plusieurs reprises de maintenir les niveaux de dotation. Malheureusement, personne n'a écouté. Alors maintenant que les restrictions COVID ont été levées et voyage d'été est arrivé, avec des effectifs souvent encore au niveau COVID, les travailleurs sont poussés au-delà de leurs limites et les passagers sont en colère contre les vols annulés.

D'un côté, des millions de passagers mécontents souffrent d'annulations de vols ou de retards importants dans toute l'Europe, et les travailleurs de l'aviation débordés sont invités jour après jour à travailler au-delà de l'épuisement pour couvrir les pénuries de personnel dans l'aviation. 

De l'autre côté : la Commission européenne, les gouvernements et les régulateurs semblent être totalement déconnectés et totalement indifférents à la réalité dramatique à laquelle l'industrie est confrontée. Ils restent complètement immobiles et silencieux, presque d'une manière défiante.

La secrétaire générale de l'ETF, Livia Spera, a déclaré :

"Les travailleurs de l'aviation n'en peuvent plus."

"Ils subissent une pression importante depuis un certain temps maintenant, et il est clair que cela a atteint un point d'ébullition. Ils sont poussés à leurs limites sans aucune récompense ; nous voulons de meilleures conditions de travail et une juste rémunération pour eux. Trop c'est trop! Ainsi, nous soutenons les actions revendicatives légales entreprises par nos affiliés et encourageons nos affiliés à continuer à se battre tout au long de l'été. Il est maintenant temps de changer fondamentalement le secteur, l'industrie aéronautique ne peut pas continuer comme elle le faisait avant la pandémie.

L'ETF soutient toutes les actions industrielles de ses membres de l'aviation cet été et s'attend à ce qu'il y ait beaucoup plus de perturbations et d'actions industrielles à mesure que l'été se développe. Pourtant, l'ETF appelle les passagers à ne pas blâmer les travailleurs pour les catastrophes dans les aéroports, les vols annulés, les longues files d'attente et les délais d'enregistrement plus longs, ainsi que les bagages perdus ou les retards causés par des décennies de cupidité des entreprises et la suppression d'emplois décents dans le secteur. L'ETF considère qu'il s'agit des conséquences directes des défaillances des gouvernements, des employeurs et des régulateurs, combinées à la cupidité de certaines compagnies aériennes qui ont utilisé la pandémie de COVID-19 comme excuse pour réduire le nombre et la qualité des emplois dans le secteur de l'aviation.

L'ETF appelle à un changement immédiat du mode de fonctionnement de l'industrie aéronautique afin de la rendre plus adaptée aux personnes, qu'il s'agisse de travailleurs ou de passagers, en :

• Négociation collective et dialogue social sectoriel entre tous les syndicats et les compagnies aériennes en Europe, conformément à la législation nationale applicable ou européenne.

• Un salaire équitable, un travail décent et des conditions équitables pour tous les travailleurs de l'aviation.

• La fin de toutes les formes de travail précaire, en particulier le faux travail indépendant.

• Augmentations salariales générales pour au moins correspondre à une forte inflation.

• Protection des règles de propriété et de contrôle de l'UE dans le secteur de l'aviation.

• Rejet de la proposition SES2+ dans le secteur du contrôle du trafic aérien, qui vise uniquement à libéraliser l'industrie.

• Une révision de la réglementation en vigueur pour les services d'assistance en escale en Europe et la fin de la libéralisation du secteur.

Le président de l'ETF, Frank Moreels, rappelle que pousser les travailleurs à leurs limites n'est pas nouveau :

« L'industrie est depuis longtemps soumise à une course vers le bas en matière de qualité des emplois. Pendant des décennies, nous avons assisté à la fin du travail décent et à l'introduction d'emplois à bas salaire, dans de mauvaises conditions et à charge de travail élevée. Elle a été provoquée par la poussée des politiques économiques de « marché libre » de l'UE, qui ont donné la priorité à la maximisation des profits pour les propriétaires d'entreprises au détriment des travailleurs de l'aviation à travers l'Europe. »

La Fédération européenne des travailleurs des transports regroupe les syndicats des transports de l'Union européenne, de l'Espace économique européen et d'Europe centrale et orientale. L'ETF représente plus de 5 millions de travailleurs des transports de plus de 200 syndicats des transports et de 38 pays européens.

Nouvelles connexes

A propos de l'auteur

Linda S. Hohnholz

Linda Hohnholz a été rédactrice en chef de eTurboNews pendant de nombreuses années.
Elle aime écrire et porte une grande attention aux détails.
Elle est également en charge de tout le contenu premium et des communiqués de presse.

Laisser un commentaire

Partager à...